Un dernière pour la route

Ce samedi 25 mai se déroulait au Kindarena le dernier match de la saison de Nationale 1 Masculine opposant les Béliers de Rouen, 1er au classement au Metz handball, 6e. Assurés d'être sacrés champions de leur poule suite à la défaite de Vesoul, 2e, les Rouennais pouvaient donc savourer cette 26e journée  avec leurs supporters à domicile. S'imposant sur le score de 29-27, les résidents du Kindarena, promus de leur championnat, ont fini en beauté une longue route semée d'embûches.


Commençant la rencontre tambour battant avec un doublé de Vujovic, les Rouennais ont démontré toute leur envie de bien finir une saison plus que réussie. Fitte Duval frappait le poteau, Niakaté scorait par deux fois, l'entame de ce match était rayonnante côté Rouennais. Honneux et Andreau venaient eux aussi participer à ce festival offensif  et forcaient le coach de Metz à prendre un temps mort dès la 6e minute de jeu. Rien ne pouvait arrêter les Rouennais aussi bien en attaque qu'en défense, qui, sur un break, prenaient à revers toute l'équipe de Metz en s'offrant un 4 contre 1 face au gardien adverse, ne pouvant que constater les dégâts durant ces 10 premières minutes.

8-2 10'


S'en suivi une série de pénalty des deux côtés du terrain, faisant note d'une certaine rugosité des contacts devant la cage des deux équipes. D'hondt sonnait le réveil de Metz en transformant ses jets de 7m puis Jean sur sa ligne stoppait par deux fois les offensives Rouennaises pour redonner vie à leur équipe. Malgré tout, les Béliers repartaient à l'attaque de plus belle. Honneux, Fitte Duval, Lemarchand et Andreau faisaient feu de toutes part et venaient véritablement asphyxier les Messins dans leur zone défensive. 

14-7 20'


Metz avait cependant encore plusieurs tours dans son sac et promettait de ne pas s'éteindre aussi facilement. D'hondt et Blond scoraient immédiatemment pour remettre leur formation sur la bonne route. Tike s'imposait par deux fois dans ses duels, mais ne pouvait que concéder quelques points aux Messins, inventifs dans leur schéma de jeu. Jean répondait à Tike en remportant lui aussi ses duels face à des Rouennais un peu déroutés. Mabire prenait un temps mort pour calmer le jeu et redonner aux Béliers un sceond souffle. Deux buts de D'hont ainsi que Frandsen dans l'angle rappelaient néanmoins aux Rouennais que la partie était loin d'être finie.

16-11 30'


Rentrés à la mi-temps, Hache pour les Rouennais et Balmy pour les Messins promettaient  un nouveau duel dans les cages pour relancer cette deuxième période. Hache ne perdait pas de temps pour multiplier les parades et lancer Jakubiak seul face au but pour scorer le premier point de la 2e mi-temps. Seulement, un obstacle de taille au sens propre et figuré, Nicolas Balmy, fermait sa porte avec autorité. Par 4 fois il venait frustrer les offensives des résidents du Kindarena. Les Jaunes bleus, en confiance, déroulaient un jeu plus organisé que dans la période précédente. Profitant des multiples erreurs Rouennaises, Voltz scorait et frappait même les poteaux de la cage de Tike. Cependant, la réponse des Béliers n'a pas mis longtemps à se faire attendre. Fitte Duval, Honneux, Le Manissier ainsi que Wade répondaient présents à l'appel des supporters venus en nombre pour remettre le compteur des Rouges et Bleus dans le positif.

22-15 40'


La dynamique Rouennaise était enclenchée et on retrouvait alors les Béliers qui étaient si percutants en début de match. Mvumbi et Fitte Duval sonnaient la défense de Metz, mais pas encore suffisement pour éteindre la flamme Jaune et Bleu bien décidée à en découdre. D'hondt, Frandsen et Balmy remplissaient leur part du contrat en maintenant Metz hors de l'eau, mais Rouen conservait malgré tout son avance au tableau d'affichage. Hache s'illustrait encore une fois par ses parades et donnait confiance sur sa ligne de but à son équipe. 

28-21 40'


Les 10 dernières minutes étaient lancées. Metz, bien décidé à batailler jusqu'au bout, menait à mal les Béliers. Abate et Bettenfeld scoraient l'un après l'autre rattrapait le retard de leur équipe progressivement. Balmy s'imposait de plus en plus face aux occasions Rouennaises. Malgré une équipe des Béliers dans la gestion, un parfum de doute s'installait dans les tribunes. Metz allait il revenir au score et gacher la fête ? La réponse, c'est Andreau qui la tenait au bout de son bras. Filant en attaque dans son angle le Rouennais venait une bonne fois pour toutes rassurer les supporters et délivrer un Kindarena désormais soulagé. Quelques secondes séparaient encore les Rouennais du titre. 


Score final 29-27, pour la dernière fois de la saison, la sonnerie résonnait au Kindarena. Pour la dernière fois, c'est cette sonnerie dont tous allaient se souvenir. Sacrant une bonne fois pour toutes les Rouennais, le gong avait sonné et le rideau final pouvait tomber, sur la saison étincelante des Rouennais.           


Marius Flamein - Bord de zone

      


Pour l’honneur