RHB - C'est parti pour la saison 2018/2019 !

RHB - C'EST PARTI POUR LA SAISON 2018/2019 ! 

 

Retrouvez les coachs Jérôme MAUJEAN ( N2 Féminine) & Julien GAMBIER (N3 Masculine) qui nous parlent de la reprise de leur collectif avant le début des hostilités ce week-end en championnat ! 

 

Rendez-vous samedi à partir de 18h30 à Lenglen pour soutenir les Rouennaises & Rouennais ! 

 

1°/ Bonjour à vous deux, peux-tu nous faire un point sur l'équipe à la veille de cette reprise du championnat ? Comment s'est passé la préparation ?

 

Jérôme MAUJEAN : Nous avons retrouvé des joueuses motivées et ayant bien travaillé individuellement lors de la reprise le 8 août. Nous regrettons l'arrêt de Pauline Benard (arrivée à Rouen l'an dernier) mais nous respectons son choix dû à un genou qui ne lui semble pas suffisamment opérationnel pour réaliser la saison qu'elle souhaitait. Je compte bien la revoir dans le futur !

 

Les joueuses ont bien bossé lors de cette prépa et le jeu collectif se met progressivement en place. Les matchs amicaux ont démontré que nous étions physiquement en avance par rapport à des clubs de N2 mais la défaite en Coupe de France contre Dreux (N2 qui descend de N1) samedi dernier démontre que nous avons besoin d'ajustements pour être complétement opérationnel sur le plan du jeu.

 

Julien GAMBIER : Plutôt bien même si certains joueurs ont pris du retard du fait de leurs vacances, ce qui peut être dommageable surtout pour une intersaison où nous avons connu quelques modifications dans le groupe. Pour autant, les joueurs ont bien répondu présents et ont démontré une vraie envie collective de remplir les objectifs. 

 

Dans l'ensemble, le travail a été très satisfaisant même si nous espérons voir davantage certains leaders prendre la parole dans les moments plus difficiles. C'est précisément parce que le groupe vit bien qu'il doit pouvoir se dire les choses en toute transparence pour faire avance les débats et se soutenir dans les moments délicats.C'est ce qui nous a notamment coûté notre qualification en Coupe de France à Vanves et nous a mis en difficulté face à Césaire lors du Tour Préliminaire. 

 

2°/ De nouvelles arrivées ont eu lieu à l'intersaison, comment s'est passé leur intégration ? 

 

Jérôme MAUJEAN : 6 nouvelles joueuses cela peut sembler beaucoup mais Clara qui arrive de Dreux (elle a réalisé un gros match contre ses anciennes couleurs : 8/9 au tir) s'entraînait déjà avec nous la saison passée, ce qui a facilité son intégration et la jeune gardienne Camille Hacher (née en 2003) connaissait le club et son environnement puisqu'elle jouait dans l'Entente -18 France. 

 

Anaëlle Baudry et Madeleine Verdier arrivent toutes les deux du HAC et se connaissent depuis longtemps, comme les deux autres joueuses Chloé Lafarge (ENF76 -18 France)  et Jiliane Gonzalez (Granville N3) car elles sont toutes les quatre de l'année 2000.

 

Julien GAMBIER : Très bien, nous n'avions pas d'inquiétude avec Mehdi sur la capacité de ce groupe à bien s'entendre. Même s'il y a eu de nombreuses arrivées, la plupart des joueurs se connaissaient déjà plus ou moins et s'étaient déjà au moins croisé sur les parquets Normands ! Notre week-end sur la bas de Poses leur a permis de tisser des liens plus importants et faire plus ample connaissance !

 


3°/ Le projet "Horizon 2020" prévoit de monter à l'échelon supérieur dans les 2 ans à venir, quelle sera donc l'ambition cette année ? 

 

Jérôme MAUJEAN : Nous avions déjà en tête la saison dernière qu'il est nécessaire, afin de donner de la cohérence au projet féminin rouennais, de beaucoup gagner et jouer le haut de tableau, tout en intégrant déjà de nouvelles joueuses. 

 

Nous partons sur la même idée cette saison, avec un niveau d'opposition certainement plus relevé.

 

Les 17 joueuses qui composent le groupe N2 ont bien conscience que pour jouer le haut de tableau, il va nous falloir beaucoup d'investissement tout au long de la saison. Plusieurs des joueuses qui nous ont rejoint cette année viennent du parcours de performance territorial et sont passées par le Pôle du Havre, elles connaissent l'exigence de ce niveau de jeu et sont en adéquation avec le projet d'accession à la Nationale 1.

 

Il y aura également plus de concurrence entre les joueuses et la montée de notre équipe réserve en Prénationale est un élément important dans ce projet.

L'objectif principal pour cette saison en Nationale 2, est de se mêler à la lutte pour les premières places et un podium me semble possible et représente une belle source de motivation.

 

Julien GAMBIER : On va évidemment jouer pour faire mieux que la saison dernière où nous terminons à une petite défaite d'une place de barragiste. Si nous pouvons accéder à la Nationale 2 avec 1 an d'avance on ne va évidemment pas s'en priver et le groupe a été construit pour cela. Cela fait maintenant la 3ème année que je travaille avec certains joueurs et les retouches apportées doivent nous amener leur expérience et leur qualité au sein de ce collectif ! 

 

Un cycle dure souvent 3 ans, même si nous avons apporter quelques nouveaux éléments, c'est pourquoi monter en N2 serait une belle manière pour nous de clôturer ce cycle. Si cela doit prendre un an de plus, ce sera toujours un plaisir d'entraîner ce groupe ! 

 

4°/ Quels seront les ingrédients à mettre demain soir pour remporter cette première rencontre de championnat ? 

 

Jérôme MAUJEAN : Les joueuses qui vont être retenues pour ce match savent qu'il s'agit d'une rencontre forcément particulière car nous allons être attendu à domicile et c'est très bien comme ça ! En championnat nous sommes restés invaincu toute la saison dernière, et j'aimerais qu'à partir de nos qualités de vitesse, de combativité avec une solidité défensive affirmée nous puissions maintenir cette invincibilité dans notre salle de Lenglen. Nous comptons bien sûr pour cela sur le soutien du public qui était déjà nombreux samedi dernier !

 

Julien GAMBIER : De l'envie et de la solidarité ! Nous ne serons évidemment pas complètement au point, c'est pourquoi la dimension collective dans le groupe et dans le jeu sera d'une importance capitale. Aussi bien pour ne pas s'enflammer dans nos temps forts que de ne pas sombrer dans nos temps faibles ! Le public Rouennais de plus en plus nombreux nous a déjà démontré sa capacité à nous supporter mais ne nous pardonnera pas un manque d'envie et d'engagement collectif ! Moi non plus d'ailleurs ! :D



Écrire commentaire

Commentaires: 0